En 2018, l'âge moyen de départ à la retraite était de 62,7 ans

2 mois
Sur un an, l'âge moyen de départ à la retraite a reculé de 2 mois.

En 2018, l’âge moyen de départ à la retraite a encore reculé pour s’établir à 62,4 ans pour les hommes et même 63 ans pour les femmes, révèle la Caisse nationale d'assurance-vieillesse (CNAV).

Toutes carrières confondues, le montant moyen d’une pension attribuée en 2018 est de 707 euros

Les Français prennent leur retraite tard et ne touchent pas beaucoup : ainsi pourrait-on résumer le dernier bilan annuel de la Caisse nationale d'assurance-vieillesse (CNAV). En 2018, la pension moyenne attribuée pour une carrière complète au régime général s’est établie à 1 057 euros par mois (1 157 euros pour les hommes et 946 euros pour les femmes). Mais attention, il s’agit là uniquement de retraités ayant liquidé une carrière complète au régime général, ce qui est le cas de seulement 1 retraité sur 2.

Il est ainsi plus intéressant de s’intéresser au montant moyen des pensions attribuées, toutes carrières confondues. En 2018, ces celui-ci s’élève à 707 euros (817 euros pour les hommes et 614 euros pour les femmes). Et encore, cette moyenne inclut les retraités touchant un droit dérivé, alors même que 3 retraités sur 4 n’en touchent pas.

L’âge moyen de départ à la retraite recule

S’agissant de l’âge moyen de départ à la retraite, en un an il a reculé (62,7 ans en 2018 contre 62,5 ans en 2017). En 2018, les hommes ont pris leur retraite à 62,4 ans en moyenne (contre 62,2 ans en 2017), et les femmes à 63 ans (contre 62,8 ans en 2017).

N’oublions pas que si l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 et que Emmanuel Macron s’était engagé à ne pas y toucher, l’exécutif réfléchit en revanche à la mise en place d’un « âge pivot » de 63 ans. En d’autres mots, les retraités partant à 62 ans pourraient bientôt subir une décote, tandis que ceux qui la prendront à 63 ans n’en subiront pas. Une telle mesure aurait en effet une justification mathématique : selon les calculs du Conseil d'orientation des retraites, afin d’éviter que le déficit se creuse, à compter de 2025 il faudrait que les Français prennent leur retraite à 63 ans, puis à 64 ans à compter de 2035.