Un retour à la normale possible avec 90% d'adultes vaccinés

80 %
Pour atteindre l'immunité collective, 80% de la population doit être
vacciné.

Selon une étude réalisée par l'Institut Pasteur, pour espérer un retour à la normale en France, il faudrait que 90% des adultes soient vaccinés contre le Covid-19.

90% d'adultes vaccinés

Si l'on estime que pour atteindre l'immunité collective grâce à la vaccination, il faut que 80% de la population soient vaccinés, pour un simple retour à la normale une étude de l'Institut Pasteur estime qu'il faut compter sur une vaccination de 90% des adultes. Ainsi, en France où l'on compte plus de 65 millions d'habitants, 49 millions d'entre eux sont âgés de 20 ans et plus. Pour pouvoir atteindre un retour à la normale, il faudrait ainsi vacciner un peu plus de 44 millions d'adultes.

L'étude met aussi en avant que si la France parvient à atteindre cet objectif très ambitieux de 90% des adultes vaccinés, le pays pourra se passer de restrictions sanitaires dès l'automne 2021. Cependant, il faut également faire passer le seuil d'hospitalisations en dessous de la barre des 1.000.

Un pourcentage de vaccinés ambitieux

L'étude réalisée par l'Institut Pasteur reconnaît que ce haut pourcentage de vaccination est ambitieux. En effet, le pourcentage semble compliqué à atteindre du fait de deux facteurs. Le premier, la réticence des Français à se faire vacciner, accentuée par les rumeurs entourant le vaccin AstraZeneca par exemple. Et le second, la lente livraison des doses de vaccins.

L'étude montre cependant qu'il faut continuer de prioriser la vaccination des personnes à risques. Ainsi, les personnes âgées et celles souffrant de comorbidités doivent continuer à avoir la priorité. La priorisation pourrait être moins drastique si un nombre de doses de vaccins contre le Covid plus élevé était livré par les groupes pharmaceutiques.

Le ministère de la Santé estime qu'au 10 avril 2021, 10.757.542 personnes ont reçu une première dose de vaccin soit à peu près 15% de la population française. Mais seuls 3.687.416 personnes ont bénéficié des deux injections nécessaires jusqu'ici.