En 2019, on ira sur Internet davantage depuis son smartphone que depuis son PC

72,6 %
D'ici 2025, 72,6% des internautes (soit 3,7 milliards de personnes) se
connecteront uniquement depuis leurs smartphones, prédit le cabinet
WARC.

Aux quatre coins du monde, le temps de consultation d’Internet depuis les smartphones croît. Leur pénétration galopante et l’accessibilité croissante des réseaux 3G et 4G fait que le smartphone est en passe de devenir l’appareil numéro un pour aller sur Internet.

D’ici 2025, les ¾ des internautes se connecteront uniquement depuis leur smartphone

L’année 2019 doit marquer un tournant : pour la première fois, l’humanité ira sur Internet davantage depuis les smartphones que depuis les ordinateurs et tablettes, prédit le cabinet World Advertising Research Center (WARC), qui se base sur les chiffres fournis par le syndicat professionnel des télécoms GSMA. Selon ses estimations, en 2019 le temps cumulé de consultation d’Internet depuis les smartphones s’élèvera à 3h22, tandis que le temps de consultation depuis les ordinateurs et tablettes tombera à 3h19, soit 9 minutes de moins qu’en 2018.

Toujours selon le cabinet WARC, l’utilisation du smartphone devrait aller croissant, à tel point que d’ici 2025, 72,6% des internautes (soit 3,7 milliards de personnes) se connecteront uniquement depuis leurs smartphones. À titre de comparaison, aujourd’hui le nombre de ces personnes s’élève à 2 milliards, soit 51% de l’ensemble des internautes.

88,2 milliards d’euros auraient été dépensés via des applications mobiles en 2018

S’y ajouteront 1,3 milliard de personnes qui se connecteront à la fois depuis le smartphone et l’ordinateur/tablette, tandis que 69 millions de personnes consulteront Internet uniquement depuis un ordinateur. Les pays qui connaîtront l’accroissement le plus considérable du nombre d’utilisateurs de smartphones dans les années qui viennent seront la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Nigéria et le Pakistan. En même temps, 2,4 milliards de personnes vivront toujours sans smartphone d’ici 2025.

Cette progression spectaculaire du nombre de « mobinautes » est synonyme d’opportunités considérables pour les entreprises qui vendent leurs services via des applications mobiles. Selon les estimations d’App Annie, 88,2 milliards d’euros y ont été dépensés en 2018. 40% de cette somme auraient été dépensés en Chine, la majeure partie dans des applications de jeux.