Emmanuel Macron prendra la parole mercredi 31 mars 2021 à 20 heures

100 %
Selon Santé publique France, 32 départements dépassent les 100%
d'occupation des lits de réanimation.

Le président de la République s'adressera aux Français mercredi 31 mars 2021 à 20 heures, selon une annonce de l'Elysée.

Emmanuel Macron va prendre la parole

Après plusieurs jours de rumeurs et d'incertitudes, le palais de l'Elysée a annoncé que le président de la République, Emmanuel Macron, allait prendre la parole à 20 heures mercredi 31 mars 2021 à la suite du Conseil de Défense. Une allocution qui ne présage rien de bon.

À chaque fois que le président de la République s'est adressé aux Français durant cette crise sanitaire, qui dure depuis plus d'un an, c'était pour leur annoncer un confinement ou un prolongement de ce dernier. Alors l'annonce de sa prise de parole en fait frémir plus d'un.

Quelles mesures va-t-il annoncer ?

Se pose la question des annonces que va faire Emmanuel Macron, alors que la France est au coeur de la troisième vague de la crise sanitaire et que les services de réanimation de plusieurs régions et départements sont à bout de souffle. Beaucoup estiment qu'un nouveau confinement national n'est pas à prévoir, puisque la nouvelle politique sanitaire du gouvernement ces dernières semaines était de privilégier le cas par cas.

Si le président choisit de ne pas confiner l'ensemble du pays, il semble que le renforcement drastique des confinements déjà mis en place dans certaines régions soit certain. Pour éviter l'envenimement de la situation dans celles qui évitent encore le confinement 7j/7, le gouvernement pourrait décider de l'instauration d'un confinement les week-ends et d'une interdiction nationale des déplacements interrégionaux.

Avec l'annonce de l'allocution d'Emmanuel Macron, la fermeture des écoles dans les régions les plus touchées ou même dans l'ensemble du pays semble de plus en plus inévitable, au grand dam du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui estime que les établissements scolaires ne sont pas des lieux de contamination.