Covid-19 : l'Inde débloque 6,7 milliards de dollars pour la santé et les vaccins

1.54 %
Sur l'ensemble de la population indienne, 1,54% a été contaminé par le
Covid-19.

Au cœur d'une seconde vague particulièrement meurtrière, l'Inde débloque 6,7 milliards de dollars pour le secteur de la santé et l'accélération de la vaccination.

6,7 milliards de dollars pour la santé

Alors que l'Inde a dépassé le cap des 20 millions de cas de Covid-19 recensés et les 200.000 morts, la Banque centrale a annoncé mercredi 5 mai 2021, que 6,7 milliards de dollars allaient être débloqués. Cette somme a pour vocation de financer les fabricants de vaccins, et l'ensemble du secteur de la santé pour renforcer la vaccination et les moyens pour lutter contre la seconde vague et le variant.

Le gouverneur de la Reserve Bank of India (RBI), Shaktikanta Das, a expliqué que ces 6,7 milliards de dollars seraient disponibles sous forme de prêts dès maintenant et jusqu'au 31 mars 2022. Si la crise devait s'éterniser ou s'aggraver, Shaktikanta Das a promis que des mesures « non conventionnelles » seraient mises en place.

Le lourd bilan indien

Le gouverneur a estimé que pour le moment « l'objectif immédiat est de préserver la vie humaine et de restaurer les moyens de subsistance par tous les moyens possibles », alors qu'en 24 heures le pays enregistrait 3.780 nouveaux décès et 382.000 nouvelles contaminations. Cependant malgré la rapide propagation du virus aucune mesure de confinement à l'échelle nationale n'a été annoncée.

« La rapidité dévastatrice avec laquelle le virus affecte les différentes régions du pays doit être compensée par des actions rapides et de grande envergure, séquencées, calibrées et bien programmées » a expliqué Shaktikanta Das, pour justifier le choix du gouvernement d'opter pour des mesures restrictives à l'échelle régionale.

Ainsi, les prêts qui vont être accordés ont pour mission d'améliorer l'accès aux soins mais aussi de réduire la propagation du virus. Le gouvernement indien compte également sur l'accélération de sa campagne de vaccination, qui a débuté en janvier 2021. À ce jour, 160 millions de vaccins ont été administrés pour une population de 1,3 milliard de personnes.