Olivier Duhamel avoue et la confiance du gouvernement en AstraZeneca. Le 18h du 14 avril 2021 de PolitiqueMatin.fr

14 ANS
Olivier Duhamel est accusé d'agressions sexuelles sur son beau-fils de
14 ans.

Olivier Duhamel avoue et la confiance du gouvernement en AstraZeneca. Retour sur l'actualité politique du mercredi 14 avril 2021.

Olivier Duhamel reconnaît les agressions sexuelles sur son beau-fils

Le politologue, Olivier Duhamel a reconnu mercredi 14 avril 2021 avoir agressé sexuellement son beau-fils Victor, lorsque ce dernier avait 14 ans. Des aveux qui sont intervenus après avoir été interrogé mardi 13 avril par les enquêteurs, selon une information du Parisien.

Olivier Duhamel a en partie reconnu les faits et qu'il qualifie de « grosse bêtise impardonnable » et « d'erreur », notamment en raison du jeune âge de sa victime. Il maintient cependant ne pas comprendre son geste.

Gabriel Attal confirme la confiance du gouvernement dans le vaccin AstraZeneca

Alors que le gouvernement Danois vient d'annoncer que le pays allait cesser définitivement de vacciner avec le vaccin AstraZeneca, le porte-parole du gouvernement français a de son côté réitéré la confiance du gouvernement dans le vaccin. Lors de sa conférence à la sortie du Conseil des ministres, mercredi 14 avril 2021, Gabriel Attal a assuré que le gouvernement français avait « confiance » dans le controversé vaccin AstraZeneca.

« Moi je peux entendre qu'il puisse y avoir des réserves, car il y a eu des va-et-vient dans les autorisations scientifiques qui ont été données. (…) Je peux comprendre que les Français se posent des questions dans ce contexte-là. Je le dis à la lumière de ces recommandations scientifiques, nous avons confiance dans le vaccin AstraZeneca pour être un outil essentiel de la lutte contre l'épidémie. »

Bruno Le Maire juge dépassé le critère de 60% de dette publique

Le ministre de l'Économie a estimé mercredi 14 avril 2021 sur BFM, que le critère de 60% de dette publique fixé par l'Union européenne était un « indicateur totalement dépassé ». Pour Bruno Le Maire, l'indicateur avait encore du sens lorsque les écarts entre les États membres étaient réduits.

Bruno Le Maire souhaite donc quand « le moment venu, on ne va pas rouvrir maintenant les traités, qu'on puisse différencier la situation de chaque État membre de la zone euro plutôt que de soumettre tout le monde à un même critère qui, quand il s'éloigne trop de la réalité, n'a plus aucun sens ».

Une partie du quai Branly rebaptisé Jacques Chirac

Une grande partie du célèbre quai Branly va être rebaptisée en l'honneur de l'ancien président de la République et maire de Paris, Jacques Chirac. Ainsi, depuis le musée Branly jusque'à la place des Martyrs Juifs du Vélodrome d'Hiver, le quai s'appellera désormais quai Jacques Chirac.

L'actuelle édile de Paris, Anne Hidalgo a partagé la nouvelle via son compte Twitter : « Le #ConseilDeParis a voté à l'unanimité la dénomination d'un quai Jacques Chirac. Longeant la Seine, passant par le musée du @quaibranly et la Place des Martyrs Juifs du Vélodrome d'Hiver, ce lieu rend hommage à celui qui a marqué l'histoire de notre pays et de Paris. »