Loi de sécurité globale et embellissement de Paris. Le 18h du 15 avril 2021 de PolitiqueMatin.fr

33 CONTRE
La loi sur la sécurité globale a été adoptée par 75 voix pour et 33
contre.

Loi de sécurité globale et embellissement de Paris. Retour sur l'actualité politique du jeudi 15 avril 2021.

La loi sur la sécurité globale adoptée à l'Assemblée nationale

La controversée loi sur la sécurité globale a été définitivement adoptée par le Parlement jeudi 15 avril 2021. Le dernier vote a eu lieu à l'Assemblée nationale où le texte a reçu 75 voix pour et 33 contre. Face à ce résultat, la gauche a annoncé qu'elle allait saisir le Conseil constitutionnel afin de faire invalider la loi ou tout du moins son article 24 qui pénalise la diffusion malveillante d'images des forces de l'ordre.

Ce vote laisse certains mal à l'aise puisque lorsque l'on additionne les pour et les contre, ce ne sont que 108 députés qui ont voté, où sont passés les 469 autres députés ? Pourquoi n'ont-ils pas voté une loi qui divise si profondément leurs électeurs ?

Anne Hidalgo estime que la gauche a embelli Paris

La maire de Paris Anne Hidalgo était l'invitée de France 2, jeudi 15 avril 2021, pour réagir au mouvement de #saccageParis, qui l'accuse d'avoir enlaidi la capitale. Pour Anne Hidalgo, il ne s'agit là que « d'une campagne très orchestrée » et alimentée par « l'extrême droite » pour décrédibiliser la politique d'embellissement de la ville.

L'édile de Paris estime que la gauche a, au contraire, rendu la capitale plus belle encore, se félicitant des améliorations apportées : « Nous avons su conjuguer ce patrimoine et la modernité, nous avons su en même temps être cette ville qui prend soin de ce qu'on nous a légué dans l'Histoire et qui est capable d'aller vers les pistes cyclables ».

Marlène Schiappa veut un baromètre de mesure du harcèlement de rue

La ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiapppa, a confié dans un entretien donné à 20Minutes, son intention de mettre en place un baromètre permettant de mesurer le harcèlement de rue. Ce baromètre permettrait ainsi l'établissement d'une cartographie avec « zones rouges » pour les zones connaissant les plus forts taux de harcèlement de rue.

Une fois ces zones cartographiées, des effectifs supplémentaires des forces de l'ordre pourront patrouiller en civil afin de pouvoir intervenir « par surprise dès lors que des phénomènes de harcèlement de rue seront constatés ». Ce projet représente « 2.000 des 10.000 recrutements supplémentaires annoncés récemment par Gérald Darmanin ».

Jean-Luc Mélenchon en vadrouille en Amérique du Sud

Le leader de la France Insoumise se retrouve acteur d'une polémique dont il se serait bien passé. Jean-Luc Mélenchon est fortement critiqué pour sa tournée de deux semaines en Amérique du Sud … en plein confinement et alors même que le Premier ministre annonçait la fin des vols entre la France et le Brésil pour freiner la pandémie.

Parti de France, le 11 avril 2021 pour une tournée de deux semaines en Equateur puis en Bolivie, Jean-Luc Mélenchon justifie son voyage par l'importance d'un débat pour la création d'un tribunal international de justice climatique. Un comportement que la majorité a jugé « indécent » et « irresponsable ».